Comparer

Comparer
Vous pouvez comparer 4 biens. L'ajout d'un nouveau bien remplacera le premier bien sélectionné.

Actualités

SCPI MALRAUX URBAN PRESTIGIMMO N°4

« 18% de réduction d’impôts cible hors plafonnement des niches fiscales »

OBJECTIFS

  • Réduire ou neutraliser en une seule fois l’impôt sur les revenus de l’année de souscription
  • Constituer un patrimoine immobilier de qualité à long terme (durée de conservation : 16 ans)
  • Versements de revenus réguliers

FISCALITE

  • Réduction d’impôt cible de 18 %du montant de la souscription
  • Hors plafonnement global des niches fiscales
  • En contrepartie du bénéfice de la réduction d’impôt, l’investisseur s’engage à conserver ses parts pendant 9 ans à compter de la première mise en location du dernier bien restauré par la SCPI, sauf à perdre l’avantage fiscal

PARTICULARITÉS

  • Réduction d’impôts reportable 3 ans
  • Marché secondaire très restreint

POLITIQUE D INVESTISSEMENT

La SCPI URBAN PRESTIGIMMO N°4 a pour stratégie la constitution d’un patrimoine immobilier locatif composé d’immeubles de caractère, de belle facture architecturale, principalement situés en coeur de ville et dans le périmètre des « Sites Patrimoniaux Remarquables » (SPR).

Les immeubles ainsi acquis feront l’objet d’une restauration complète dans le respect des règles de l’art et sous la surveillance des architectes des bâtiments de France.

Prix de la part : 500€

Minimum d’investissement : 10 parts

EXEMPLE D’INVESTISSEMENT :

Souscription 2019 : 30 000 € soit 60 parts

Réduction d’impôt « Malraux » : 5 400 €

PLUS-VALUES IMMOBILIÈRES EN MALRAUX

• Le dispositif « Malraux » permet l’acquisition de biens, sous le régime de droit commun ou sous le régime juridique de la Vente d’Immeuble à Rénover (VIR). La SCPI URBAN PRESTIGIMMO N°4 procédera au minimum à 50 % des acquisitions immobilières sous le régime de la Vente d’Immeuble à Rénover (VIR).

• Pour les biens acquis en droit commun, et en l’absence de revalorisation des biens à terme, le prix de revente incluant le montant des travaux, pourrait être nettement supérieur au prix d’acquisition, et ainsi générer un impôt sur les plus-values fiscales.

• Pour les biens acquis sous le régime juridique de la VIR, le prix d’acquisition à retenir pour le calcul de la plus-value taxable, comprend le prix du bien hors travaux et le montant des travaux de rénovation. En l’absence de revalorisation des biens à terme, aucune plus-value ne sera générée fiscalement.

• La rentabilité d’une SCPI « MALRAUX » ne peut donc être appréciée qu’à la fin des opérations de liquidation et non sur la seule réduction d’impôt à la souscription. Même en cas de perte sur la revente des immeubles à l’échéance, un impôt sur la plus-value pourra être prélevé sur le prix de cession des immeubles.

FACTEURS DE RISQUES

• Il s’agit d’un placement à long terme, l’investisseur doit conserver ses parts pendant une durée correspondant à un minimum de 9 ans sauf à perdre l’intégralité des avantages fiscaux ; cette période pourra être plus longue puisqu’elle court à compter de la date de mise en location du dernier immeuble acquis et restauré par la SCPI ; la durée de blocage est de 16 ans à compter de la date de souscription, sachant qu’en présence d’un marché secondaire très restreint, le souscripteur ne peut espérer récupérer son argent qu’à la dissolution de la société, soit dans un délai total de 16 ans compte tenu de la période inhérente à la liquidation ;

• Cet investissement comporte un risque de perte en capital ;

• La liquidité du placement sera limitée ;

• La Société de Gestion pourra contracter des emprunts au nom de la SCPI, pour compléter le financement de ses investissements dont le montant devra être approuvé par l’assemblée générale des associés de la SCPI ;

• Le versement des dividendes n’est pas garanti et peut évoluer à la hausse comme à la baisse en fonction des conditions de location des immeubles, notamment de la date de mise en location des immeubles et du niveau des loyers ;

• Le montant du capital à percevoir, soit lors de la vente des parts, soit lors de la liquidation de la SCPI, n’est pas garanti et dépendra du prix de cession du patrimoine immobilier détenu par la SCPI et de l’évolution du marché de l’immobilier d’habitation sur la durée de placement ;

• Il est rappelé que la fiscalité applicable aux porteurs de parts de la SCPI (revenus et déficits fonciers, plus-values) est susceptible d’évoluer au cours de la période d’investissement.

Source : urbanpremium.com

Croissance Patrimoine Plus, Conseil en Gestion de Patrimoine spécialisé en Investissement Financier et Immobilier vous accompagne et vous conseille dans le choix et le suivi des différentes solutions d’investissements.

Parlons ensemble de votre projet, nous vous aiderons dans sa concrétisation !